art et essai recherche montpellier
f

Tous nos films sont en V.O. sous titrée français

Jean Rouch, passeur d’images et de mondes

France
2018
1h17

Séance conçue et présentée par Andrea Paganini, chercheur et délégué général du Centenaire Jean Rouch 2017

Un programme de quatre courts-métrages de Jean Rouch & Co. illustrant la diversité et l’étendue de l’œuvre perméable et ouverte de l’ethnographe-cinéaste, grand « passeur d’images et de mondes ». Avec le soutien de la Fondation Jean Rouch, du CNC, du CNRS, du CFE, de l'Institut français. Remerciements à Jocelyne Rouch.
Yenendi de Ganghel. Le village foudroyé Niger, 1968, 36 mn : Un des très nombreux films consacrés par Jean Rouch aux rituels de possession des Songhaï du Niger, qu’il étudiera sa vie durant et desquels il deviendra partie prenante.
Damouré parle du sida Niger, 1991-92, 10 mn :
Dans son vrai cabinet de Niamey, le « docteur » Damouré Zika reçoit les
« patients » Lam Ibrahim Dia et Tallou Mouzourane venus lui poser un certain nombre de questions sur cette nouvelle et terrible maladie.
Cinéportrait de Raymond Depardon par Jean Rouch et réciproquement France, 1983, 12 mn :
Un film à plusieurs mains à la caméra, en complicité avec Raymond
Depardon au moment de la sortie d’un des premiers longs-métrages du photographe.
VW Voyou Niger, 1973, 19 mn :
Contemporaine de Cocorico ! Monsieur Poulet, encore une histoire où la voiture, ici la Coccinelle, est l’héroïne.

En collaboration avec les centres de recherche Rirra21 et CERCE de l'Université Paul Valéry Montpellier 3, et le centre de recherche HAR de l'Université Paris Nanterre dans le cadre de l'ouverture du COLLOQUE INTERNATIONAL « Jean Rouch, passeur d'images et de mondes. Quels cinémas pour quelles anthropologies ? »

séances

mercredi 10jeudi 11vendredi 12samedi 13dimanche 14lundi 15mardi 16
18h00